Formation continue - Nextformation
Nextformation est adhérent FFP Nextformation est adhérent du label qualité OPQF

Pourquoi aider une association à côté de sa vie pro ?

Partager cette page avec vos contacts :

Il nous arrive de nous demander, de temps à autre, si notre travail a un impact (positif) sur la société. Voire même s’il nous permet d’y apporter une réelle contribution. Souvent, ce questionnement provient d’un manque de satisfaction dans sa vie pro, qui retentit d’une quelconque manière sur notre estime de soi. On se surprend alors à rêver de quitter son job, à se découvrir une vocation plus en phase avec nos valeurs et objectifs. Mais alors, me direz-vous, s’agit-il de tout quitter pour partir construire des puits à l’étranger ?

Bien que cette vision soit plus que louable, elle n’en demeure pas moins irréaliste pour bon nombre d’entre nous. A l’heure où rien n’est aussi certain que l’arrivée de vos multiples factures en fin de mois, il convient de s’en tenir au juste milieu : trouver un moyen de répondre à vos idéaux sans tout risquer. Heureusement, il n’est pas nécessaire de prendre un vol de 17 h pour ajouter sa pierre à l’édifice. En effet de nombreuses associations, souvent à proximité, sont à la recherche de bon samaritains, prêt à donner un peu d’eux même pour rendre le monde meilleur.

Le tout, sans que vous soyez sommé de quitter votre job. Et avec en prime, des avantages que l’on ne soupçonne pas de prime abord.

A lire également : Quelle formation choisir ?

Travailler pour une association : le bon tremplin pour trouver le job de vos rêves !
 

Croyez-le ou non, le volontariat est un excellent moyen de clarifier les choses que vous aimez (ou non) dans votre travail. De plus, il vous aide à trouver de nouvelles opportunités ainsi qu’à vous démarquer lorsque vous passez l’épreuve de l’entretien d’embauche. A défaut d’espérer que votre job vous apporte un jour la satisfaction dont vous manquez, vous pourrez découvrir et vous concentrer sur ce qui vous rend le/la plus heureux(se).

Focus sur 3 manières d’utiliser le volontariat pour apprendre sur un secteur spécifique, découvrir votre façon de travailler et développer des compétences qui vont vous aider sur le chemin de votre job de rêve !

Trouvez (une association et pourquoi pas la start-up qui s’aligne avec) vos objectifs !  

A travers le volontariat, vous allez découvrir de nombreux acteurs (organisations à but non lucratifs, non gouvernementales, locales etc.) qui dirigent leurs efforts vers des causes qui vous passionnent.

Par exemple, si la lutte contre le cancer est une cause qui vous tient à cœur, vous pourriez être amené à vous engager pour une association telle que Etincelle ou Le Cancer du Sein Parlons-en ! Mais pas seulement, en s’engageant dans ce secteur, vous pourriez également découvrir des start-ups (à profit) qui, elles aussi, ont un impact comme par exemple Ma petite Culotte. La start-up fondée en 2013 par Charline Goutal a mis en place un partenariat avec l’association « Cancer du Sein, parlons-en », en proposant un dispositif de collecte de fond pour le moins original. En effet, Ma P’tite Culotte, avec une dose d’autodérision mélangée à un soupçon d’audace, s’est appuyé sur les petits surnoms fruités donnés avec humour aux différentes formes de poitrine pour lancer une collection capsule de 4 tee-shirts iconiques. Elle place ensuite les différents fruits entre les mains d’un panel d’ambassadeur de choc ! Parmi lesquels : Le célèbre chef Thierry Marx, le rugbyman Vincent Clerc ou encore le chocolatier Pierre Marcelin. 100 % des bénéfices issus de la collection capsule seront reversés à l’association « Le Cancer du Sein, Parlons-en !».

En conclusion, le volontariat ne s’astreint pas à travailler sans rémunération pour une association mais peut-être un super tremplin pour :

1.       Développer vos compétences et votre connaissance d’un secteur

2.       Découvrir des start-ups/entreprises qui s’alignent à ces derniers.

 

Découvrir VOTRE façon de travailler !

Il y’a des choses que nous apprenons uniquement par expérience, comme par exemple si vous êtes plutôt travail d’équipe ou travail solo. Dans le cas où vous avez encore peu d’expériences professionnelles, le volontariat peut vous amener à découvrir si vous êtes meilleur au sein d’une équipe ou en parfaite autonomie.

Par exemple, être volontaire au sein d’un conseil/comité va vous amener à tester vos compétences relationnelles. A contrario, travailler sur un projet en autonomie va nécessiter de mobiliser vos aptitudes en gestion de projet et va vous permettre d’évaluer vos résultats en tant que travailleur autonome.

Découvrir votre façon de travailler vous servira non seulement pour votre job actuel mais également pour vos rôles futurs.

Développer ses compétences … et les partager !

Le volontariat n’est pas juste un bon tremplin pour gagner en expérience. C’est également l’occasion de partager celles que vous possédez déjà. Ce transfert de compétences peut avoir un énorme impact sur l’association pour laquelle vous vous êtes engagé. En effet, toutes les associations ont besoin de compétences transverses et diverses pour se développer.

- La formation : Un bon tremplin pour ceux qui n’ont pas beaucoup de disponibilités et qui ont des connaissances dans un domaine spécifique qui pourraient être utiles à tous : un workshop sur comment bien utiliser Excel par exemple, ou des cours de langues etc.

-  Le Conseil : Et pourquoi pas devenir consultant(e) pour une association ? Pratique pour ceux qui n’ont pas beaucoup de disponibilités mais qui peuvent tout de même s’engager sur une plus ou moins longue durée. De l’IT à la comptabilité… les possibilités sont larges.

- Gestion de projet : pour ceux qui peuvent dédier plus de temps à leur travail associatif. Selon vos compétences, vous pourrez par exemple vous investir dans la création/gestion de site internet, l’évènementiel, ou encore la création de visuels/vidéo …

- Volontariat au sein d’une équipe : pour ceux qui veulent s’investir sur le long terme. Le volontariat n’est pas forcément réservé aux soirs de la semaine ou au week-end. Il permet également à ceux qui le souhaitent, de travailler au sein de différents départements : relation donateurs, IT, marketing etc. Et pourquoi pas évoluer vers un poste permanent et rémunéré.

Naturellement, mettre vos compétences à profit va vous permettre non seulement de les maintenir à niveau mais également de les développer en profondeur.

En conclusion, vous engager pour une cause qui vous tient à cœur (en plus de vos 35/39h hebdomadaire) va vous permettre non seulement de juger si c’est votre travail ou votre environnement de travail qui ne vous convient plus. Cela peut-être également une belle opportunité de trouver le job idéal : un job qui s’aligne à vos valeurs, compétences et objectifs de vie. Enfin, travailler avec une association peut vous permettre de trouver enfin l’équilibre parfait et de vous épanouir.

Actualités, événements, formations, soyez les premiers informés en nous suivant sur les réseaux sociaux